AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Welcome home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
⊱Smile or go to jail⊰


Messages : 1811
Date d'inscription : 17/08/2011
Date de naissance : 28/10/1992
Age : 25
Profession : Avocat



MessageSujet: Welcome home   Sam 26 Mai - 0:24

Tout s’était passé très vite après la mort de Rand. L’appel, le trajet de 10 heures pour  être au près des enfants, le retour dans un silence pesant, les veiller et quelques jours plus tard, l’enterrement. Des décisions devaient être prises. Les enfants ne pouvaient pas retourner à San Francisco. Scar et Jamal étaient majeurs mais ce n’était pas le cas de Jazz et Tucker. Elle devait devenir leur tutrice. Elle savait que c’était ce que son frère aurait voulu. Son appartement avec Micah étaient trop petit. Il fallait déménager. Elle n’avait pas le temps de trouver la maison idéale. Elle se contenta d’une maison abordable répondant à ses critères. Il y avait quatre chambre, une pour elle, une pour Micah, une pour Jazz et Scar quand elle reviendrait de l’université et une pour Tucker et Jamal. Ce n’était pas parfait mais c’était le mieux qu’elle puisse faire. C’était ça où rester chez Gloria. Leur choix avait été vite fait. Elle avait essayé de rendre la maison la plus accueillante possible dans le peu de temps qu’elle avait. Toute sa famille l’avait aidé à déménager. Ils avaient fait ça dans un temps record. Les enfants n’avaient pas encore vu là où ils allaient vivre. Elle espérait qu’ils se sentiraient rapidement chez eux. Elle espérait qu’elle se sentirait rapidement chez elle et peut être plus important que le changement ne serait pas trop dure pour son fils, Micah. Elle passa les prendre chez sa grand-mère. Elle redoutait un peu leur réaction. Elle ne pouvait plus retourner en arrière. Elle avait déjà signer les papiers. Le trajet vers leur nouvelle vie se fit dans un silence bien trop lourd. Elle marchait sur des œufs depuis la mort de leur père. Ils étaient proches ou l’avaient été pendant longtemps mais elle ne les connaissait pas au point de savoir ce qui pouvaient se passer dans leur têtes.  Elle se gara et pris une grande inspiration.

On est arrivé. Bienvenue dans votre nouvelle maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
⊱Smile or go to jail⊰


Messages : 1811
Date d'inscription : 17/08/2011
Date de naissance : 28/10/1992
Age : 25
Profession : Avocat



MessageSujet: Re: Welcome home   Sam 26 Mai - 19:50

Perdre les gens que l'on n'aime, nos proches est toujours compliqué. J'avais 5 ans quand ma mère est morte. J'étais jeune et je ne peux pas vraiment dire que j'ai beaucoup de souvenir d'elle. J'en ai quelque uns, je me souviens de certaine fois ou elle me lisait des histoires avant de m'endormir, ce genre de moment que l'on a partagé ensemble. Malheureusement avec le temps les souvenirs s'effritent, ils disparaissent, pour être remplacer par d'autre souvenir, de d'autre moment avec d'autre personne. Ma mère est morte quand j'avais 5 ans, et je me souviens n'avoir pas très bien compris tout ce que se passait. J'étais triste bien sur, mais je m'y suis fait, je me suis habituer à vivre sans elle, à grandir sans elle. Mon père était là, Scar et Jamal étaient là et il fallait s'occuper de Tucker. Tucker qui n'avait jamais eu la chance de la connaitre. Mon père a toujours été là pour moi. Il travaillait beaucoup, peut-être même trop. Il n'était pas souvent à la maison, mais il était dans les moments importants. Ils auraient tout fait pour nous, je sais sans aucun doute qu'ils nous aimaient d'un amour inconditionnelle. Il a toujours été la pour moi, un point d'encrage dans ma vie, jusqu'à ce qu'il ne le sois plus. Jusqu'à a ce qu'on nous annonce qu'il ne reviendrait pas, qu'on ne le reverrais plus jamais passer le pas de la porte. Il y a cette impression d'irréalité, comme si on était extérieur à ce qui était en train de se produire. Puis tout resurgi, on se remémore des moments, on se pose des questions est ce que j'aurais du savoir ? Puis vient les temps des regrets, ce que l'on a dis et que l'on n'a pas dit, et peut être pire, ce que l'on a jamais dit ou pas assez dit. Tout est allé vite. Rebecca ma tante a fait les facile 10 heures de trajet pour s'occuper de nous. Puis il y a eu l'enterrement, le moment de lui dire adieu pour toujours. Il y a aussi un déménagement, changement de ville, changement de maison, changement d'établissement, changement de vie, plus de point d'encrage, plus rien. Et il y a les larmes, qu'il faut arrêter de laisser couler, il faut que je sois forte, si ce n'est pas pour moi, au moins pour Tucker, parce que si j'ai l'impression que mon monde est en train de s'écrouler je ne veux même pas imaginer ce que c'est pour lui. Alors je sèche mes larmes et j'essaie de sourire. J'ai du mal à réaliser ce qui est en train d'arriver. On a du quitter San Francisco pour Portland, Rebecca est devenue notre tutrice à Tuck et moi. Je connaissais Rebecca, assez pour savoir que c'était quelqu'un de bien et qu'elle ne nous voulait pas de mal, pas assez pour être contente de vivre avec elle. On avait du en attendant rester chez Gloria, mon arrière grand mère. J'étais soulagé de partir de chez elle, ce n'est pas que je ne l'aimais pas, c'était juste bizarre. On monta finalement en voiture, direction notre nouvelle maison. J'essayais de ne pas pleurer, il fallait que je pense à autre chose: inspirer, expirer, mettre un pied devant l'autre, tourner la page, avancer, ce genre de chose. Tourner la page, fermer ce putain de livre, et commencer une nouvelle histoire. Je n'avais pas envie de tourner la page, de passer à autre chose, d'aller de l'avant, je n'avais pas envie d'oublier, de l'oublier. J'avais pas envie de devoir passer par les phases du deuil, je n'avais pas envie de finir par accepter, parce que ce n'était pas acceptable. Finalement la voiture s’arrêta. On descendit de voiture, et Rebecca nous souhaita bienvenue dans notre nouvelle maison. Je n'avais qu'une envie faire demi tour et m'enfuir loin d'ici, mais ce n'était pas une option, alors j'essayais un sourire avant de me tourner vers elle.

Merci, ça à l'air....jolie.

Je fermais les yeux, je pouvais faire mieux que ça.

Merci Rebecca, vraiment pour tout ce que tu fais.... c'est important pour nous.

Je me détournais afin qu'elle ne me vois pas m'effondrer, ce n'étais pas le moment. Alors j'inspirais un bon coup avant de lui sourire. Elle n’avait pas à s’inquiéter pour moi, ce n'était pas son rôle et ça devait être déjà assez dure pour elle. Elle avait perdu son frère jumeau et devait maintenant s'occuper de Tuck et moi en plus de son fils. Elle avait fais le choix de devenir notre tutrice, elle n'était pas obliger de le faire, elle l'avait choisi. Elle avait choisi de nous aider, alors il allait falloir que je fasse en sorte que ça fonctionne. C'était parti pour la visite de ma nouvelle maison.


Dernière édition par Gregory M. Lightman le Lun 28 Mai - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
⊱Smile or go to jail⊰


Messages : 1811
Date d'inscription : 17/08/2011
Date de naissance : 28/10/1992
Age : 25
Profession : Avocat



MessageSujet: Re: Welcome home   Dim 27 Mai - 0:31

L'ambiance était pesante. Il y avait tellement de non dits. Tellement de doutes. La vérité c'était qu'elle ne savait pas ce qu'elle faisait. Son frère était mort. Il était leur seul parent. Scar et Jamal allaient changer de fac pour pouvoir rester proche de la famille. Jazz et Tucker vivraient avec elle. Elle les connaissait. Ils faisaient partie de la famille. Elle avait toujours essayé d'être là pour eux mais ils vivaient à 10 heures les uns des autres. Elle savait surtout ce que Rand disait d'eux au téléphone. Elle les aimait. Elle voulait être là pour eux. Elle ne savait juste pas comment s'y prendre. Elle était mère mais elle n'était pas leur mère. Elle allait être leur tutrice mais elle n'avait jamais joué ce rôle. Elle voulait qu'ils se sentent à l'aise, qu'ils se sentent chez eux mais tout devait être fait dans l'urgence. Ils ne pouvaient pas rester chez Gloria trop longtemps. Elle avait dû trouver un logement. Elle changeait de quartier. Elle avait tenue à ce qu'ils vivent dans une maison avec jardin pour qu'ils puissent garder leur chien. Elle ne voulait pas les forcer à se séparer d'un autre membre de leur famille. Elle avait fait en sorte que Jazz et Tucker aient chacun leur chambre. C'était important pour elle qu'ils aient leur espace. Ils devraient simplement partager leur chambre avec Scar et Jamal quand ils ne seraient pas à l'université. Elle ne pouvait pas faire mieux. C'était compliqué de trouver des biens avec plus de quatre chambres. Elle avait pu compter sur un ami agent immobilier pour trouver cette maison. Ce n'était pas parfait mais c'était mieux que ce qu'elle s'était imaginé. Elle avait demandé à ses frères de l'aider à déménager. Les enfants n'avaient pas encore vu la maison. Elle voulait qu'il y ait déjà des meubles pour qu'ils puissent commencer à se projeter. Elle était nerveuse et ils n'avaient pas l'air plus détendu. Elle leur souhaita la bienvenue dans leur nouvelle maison d'une voix trop aigu. Elle attrapa la main de Micah et sourit à ses neveux. Jazz était au bord des larmes. C'était clairement une réussite. Sa nièce prit sur elle pour lui dire que ça avait l'air jolie. Rebecca lui rendit son sourire tristement. Elle la remercia, Rebecca secoua la tête. Elle n'avait pas à le faire. Elle déglutit difficilement et lui sourit.

On est une famille. On va se serrer les coudes. Ça va aller. Pas aujourd'hui ni même demain mais ça ira. Tout se passera bien.

Peut être que s'ils le répétaient suffisamment se seraient vrai. Elle avait perdu ses deux parents alors qu'elle n'était pas plus âgé qu'eux. Elle avait vécu chez sa grand mère avec tous leur cousins et ils s'en étaient sortis. Pas tous mais la plupart s'en était sorti. Ils s'en sortiraient encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
⊱Smile or go to jail⊰


Messages : 1811
Date d'inscription : 17/08/2011
Date de naissance : 28/10/1992
Age : 25
Profession : Avocat



MessageSujet: Re: Welcome home   Lun 28 Mai - 20:47

Le trajet en voiture se déroulait en silence. Je ne savais pas comment j'étais supposé agir, ce que j'étais supposé dire, alors je préférais ne rien faire. J'étais perdu dans mes pensées, j'avais l'impression d'être vide, comme si j'étais hors de mon corps et que je devais observer les événements vu de l'extérieur. Après la mort de ma mère, les choses avaient été difficile, mais j'étais jeune. Cette fois les choses était différente, je ne devait pas seulement dire adieu à mon père, je devais dire adieu a toute la vie que j'avais à San Francisco. Je devais dire adieu à mon passé et pour l'instant ça ne me semblait pas réalisable. Parfois on a juste l'impression que les obstacles sur notre route sont infranchissable. C'était le cas pour moi en ce moment, j'avais l'impression que je n'allais pas pouvoir surmonter tout ça. Si j'avais pu j'aurais juste voulu abandonner. Juste laisser tomber, rester au plus bas, ne pas me relever, attendre le coup fatal, celui qui m'anéantirai. Malheureusement ce n'était pas une option. J'avais Tuck, il fallait que je sois forte pour lui. Je continuai de me répéter, qu'il allait juste me falloir du temps. Du temps pour m’habituer à ma nouvelle ville, ma nouvelle vie, me créer une nouvelle routine. Mon dieu qu'est ce que les trajets en voiture peuvent être long, quand ils sont fait dans un silence pesant. Personne ne savait quoi dire, à tel point que ça en était presque gênant. On arriva finalement. La maison n'avais pas l'air trop mal. J'essayais de sourire, j'essayais de rester positive, ou du moins de paraître positive, mais j'avais du mal. Je ne voyais pas la lumière au fond du tunnel, non j'étais plutôt dans l’obscurité absolu. Rebecca, me dis qu'on était une famille, qu'on allait se serrer les coudes. Et voilà, j'avais réussi à faire en sorte qu'elle s'inquiète pour moi et maintenant j'avais le droit au speech de soutien et au tout ira bien. Ce qu'elle disait était vrai, tout irait bien, ça demanderait du temps, mais au bout d'un moment ça irait mieux, la blessure cicatrisait. Après tout on arrive à s'habituer à tout. C'était juste difficile de se dire qu'au bout d'un moment ce serait ok qu'il soit mort.

Tu as raison. Merci.

Je décidais de la serrer dans mes bras. Je ne savais pas vraiment pourquoi, est ce que c'était pour la remercier, pour me rassurer, pour me dire que je n'étais pas seule, peut être un peu pour ces trois raisons.

La maison est très bien...c'est jolie.

La maison dans laquelle j'avais grandi, n'était pas franchement terrible. J'avais pas grandi dans les beau quartier de San Francisco. On vivait à 5 sur le salaire de mon père qui était pompier, soyons honnête, ce n'était pas une super maison. Mais face à celle là qui était plus réellement plus jolie, ma maison me manquais. Peut-être que j'étais juste sentimentale.

Désolé que tu ais besoin de déménager.

Il ne fallait pas que j'oublie que je n'étais pas la seule à dire adieu à toute une période de ma vie, Rebecca aussi devait dire adieu à ses souvenirs et à son logement, elle devait abandonner ses habitudes pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
⊱Smile or go to jail⊰


Messages : 1811
Date d'inscription : 17/08/2011
Date de naissance : 28/10/1992
Age : 25
Profession : Avocat



MessageSujet: Re: Welcome home   Mer 4 Juil - 21:27

La vie la rattrapait toujours. C'était peut être égocentrique de penser comme ça. Ce n'était pas qu'elle. C'était toute leur famille et peut être même que c'était le monde entier. Tout changeait toujours. Rien n'était jamais simple. Rien n'était jamais juste. Et elle était fatiguée. Elle était fatiguée de se battre pour tout, tout le temps. Pourtant aujourd'hui plus que jamais, elle devrait se montrer forte. Ce n'était plus juste elle. Ce n'était plus juste elle et son fils Micah. C'était elle et Micah et Tucker et Jazz et Jamal et Scar. Elle devait se montrer à la hauteur pour eux et pour son frère disparu. Elle le devait parce qu'il l'aurait fait pour elle. La distance les avait un peu éloigné mais il était resté son jumeau. Celui qui la relevait quand ils étaient gosses. Celui qui se battait pour défendre son honneur contre des remarques racistes parce qu'il acceptait de se faire insulter mais il était hors de question qu'elle ait à vivre ça aussi. Il n'y avait rien qu'il n'aurait pas fait pour elle quand ils étaient enfants. C'était à elle d'être là pour lui maintenant qu'il n'était plus là. Elle se mettait la pression. Elle se mettait toujours la pression. Elle avait besoin que tout soit parfait pour eux parce que rien ne l'était dans leur vie. Ils avaient perdus leur deux parents et elle ne savait que trop bien ce que ça faisait. Elle avait eu la chance d'avoir le soutien du reste de sa famille. C'était ce qu'elle voulait leur offrir. Ça et un toit correct. Elle aurait aimé pouvoir faire plus, surtout quand elle voyait leur souffrance. Elle assura à Jazz que ça irait. Pas aujourd'hui ni demain mais ça irait. Elle en était convaincue. Ça irait avant que ça n'aille plus. Ça semblait être un cycle mais ils se relèveraient. Ils le faisaient toujours. Jazz la remercia et elle lui sourit tristement. Sa nièce commenta la maison. Elle lui dit que c'était jolie. Elle ne savait pas si elle le pensait ou si elle essayait d'être polie. Rebecca sourit à nouveau. 

C'est pas encore décorée. J'espérais qu'on pourrait le faire ensemble. Essayer de trouver quelque chose qui nous ressemble. 

Elle les laissa vagabonder dans les pièces, se familiariser avec les lieux. Jazz lui dit qu'elle était désolée qu'elle ait besoin de déménager. Rebecca posa une main bienveillante sur son épaule. 

T'inquiète pas pour ça. C'est important pour moi d'être là pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
⊱Smile or go to jail⊰


Messages : 1811
Date d'inscription : 17/08/2011
Date de naissance : 28/10/1992
Age : 25
Profession : Avocat



MessageSujet: Re: Welcome home   Lun 16 Juil - 15:07

Je ne savais pas quoi dire, je ne savais pas comment combler ce silence qui plus il s'installait plus il devenait oppressant. Je ne savais pas quoi dire pour rendre les choses mois bizarre, mois gênante, au fond je n'étais même pas sure de vouloir dire quelque chose, de vouloir me donner cette peine. Pourtant je n'aimais pas les longs silence, ça me rendais nerveuse, inconfortable. Mais la maintenant, je n'avais rien à dire, j'étais vide. Je n'avais qu'une envie, me rouler en boule dans le noir. J'avais envie qu'on me laisse seule, pleurer sur mon sort, pleurer sur mes souvenirs, pleurer sur ce qui avait été ma vie, pleurer sur tout ce que je perdais. Et j'avais envie de crier, de hurler face à cette injustice, pourquoi moi, pourquoi nous, pourquoi lui. Comme si on n'avait pas déjà assez perdu, comme si on n'avait pas déjà assez souffert. J'avais envie d'insulter la terre entière, de me libérer de cette rage de cette tristesse. Mais j'étais là dans cette voiture qui nous menait ver notre nouvelle maison, notre nouvelle vie. J'essayais de ne pas pleurer, j'essayais de garder le contrôle de mes sentiments. Je ne parlais pas parce que je savais que le contrôle que j'avais sur moi était trop fragile, je savais que le moment ou j'ouvrirais la bouche, je ne pourrais plus me retenir, je ne pourrais plus prétendre que tout allais bien. Finalement on sortie de voiture, la maison avait l'air bien. Rebecca essayait, elle essayait vraiment et sur le moment je me demandais si ça en valais la peine, si on en valait la peine. Des larmes coulèrent sans que je ne puisse les retenir. Elle essaya de me rassurer, de me dire que tout allait bien se passer. Elle avait raison, on allait surmonter ça pas aujourd'hui, ni demain, mais on allait avancer, on allait passer a autre chose parce qu'on n'avais pas le choix, parce que c'était ça d'être en vie, c'était avancer malgré la souffrance, malgré la perte, toujours se relever, jusqu'à ce qu'on ne le puisse plus, jusqu'à notre dernier souffle. La maison n'était pas encore décorer, elle voulait qu'on le fasse ensemble. Elle voulait qu'on se sente chez nous.

C'est une bonne idée, faire quelque chose qui nous corresponde à tous.

Je repensais à San Francisco, à mon chez moi, ma maison, ou du moins à l'endroit qui avait eu ce titre jusque la. Tout allait changer. Tout avait déjà changé. Plus rien ne serait jamais pareil. Je visitais, essayant de m'imprégner des lieux, de m'habituer. Puis je m'excusais auprès de Rebecca, elle devait elle aussi déménager. Elle et Micah devait chambouler leur habitude pour nous. Elle me dit de ne pas m’inquiéter, que c'était important pour elle d'être la pour nous. Je réussi à lui faire un sourire plus sincère cette fois.

Merci, je sais que je te l'ai déjà dis, mais merci, vraiment. C'est important pour nous que tu sois là. Ce que tu fais compte beaucoup. Alors merci, pour tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Welcome home   

Revenir en haut Aller en bas
 

Welcome home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» † Carry me home tonight.
» (discussion) Ocean Home
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Good Wife ::  :: RP-