AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When we meet again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
⊱Smile or go to jail⊰


Messages : 1811
Date d'inscription : 17/08/2011
Date de naissance : 28/10/1992
Age : 26
Profession : Avocat



MessageSujet: When we meet again    Jeu 19 Juil - 17:38

Mon frigo était vide, pas au sens strict du terme puisque techniquement il restait une bouteille de lait à moitié entamé et périmé depuis une semaine, un œuf qui n'avait pas vraiment l'air au mieux de sa forme, deux yaourts et un aliment non identifié. J'avais beau le regarder sous plusieurs angles, sa nature exacte me restait inconnu à tel point que je me demandais si ça avait réellement un jour été comestible. Bref j'avais besoin de faire des courses, ça devenait plus que nécessaire. Je m'étais promis de ne pas devenir une de ces personnes qui ne font que commander des plats cuisinés et qui ne cuisine jamais, mais c'était ce que j'étais en train de devenir. C'est ainsi que je me retrouvais avec un cadi dans les mains à arpenter les rayons. J'étais en train de naviguer dans les différents rayons, de me rappeler toute les raisons pourquoi j'aimais faire les courses. J'étais en train de me dire qu'il fallait que je fasse ça plus souvent quand je l'aperçus. Je me stoppais net. Ca ne pouvais pas être qui je pensais que c'était. Il était en prison et il était supposé y rester, il n'était pas censé faire ses courses dans mon centre commerciale. Bon il était dans la direction ou je souhaitais aller ce n'était pas grave. J'avais plusieurs solution, je pouvais très bien continuer mon chemin faire comme si de rien n'était, solution numéro deux allez le gifler et continuer mon chemin comme si rien n'était arrivé, solution numéro trois, le gifler l'insulter peut-être l'émasculer et continuer mon chemin, ou alors fuir dans l'aller la plus proche comme une lâche. Les solutions deux et trois n'était pas raisonnable, elle n'était donc pas envisageable. C'est ainsi que je décidais d'agir en adulte. Je fuyais donc dans le rayon le plus proche.

Putain de bordel de merde.

Je me rendis compte que j'avais parlé à voix haute en voyant le regard de reproche que me lançais une femme d'une quarantaine d'année accompagné de sa fille. J'avais envie de lui dire que ça ne se faisait pas de juger les gens quand on ne savait rien d'eux et qu'elle ferait mieux de se mêler de sa vie, mais je préférais m'abstenir et détourner le regard vers le premier produits afin de faire comme si de rien n'était. La comme ça on pourrait penser que j'étais peut-être un peu peureuse, un peu lâche sur les bords, mais c'est faux, pas totalement, mais ce n'est pas entièrement vrai, j'étais juste prudente. J'avais juste envie de croire pendant encore quelque temps que je vivais dans un monde ou Asher Evans était derrière les barreaux, ça ne faisait pas de moi une mauvaise personne, seulement quelqu'un de censé. Il méritait de rester en prison, il avait détruit ma vie. Bon peut-être que j'exagérais mais pas entièrement. Il m'avait fait tomber amoureuse de lui, puis il m'avait voler mes économies. Asher Evans n'était pas quelqu'un de bien, c'était un enfoiré, un parasite, un arnaqueur, voleur, opportuniste, connard, ne rayer aucune mention toute le décrive à la perfection. Il m'avait détruite, avant lui, j'étais quelqu'un de bien, j'étais peut-être légèrement trop naïve, idéaliste, j'avais cru pouvoir le sauver, faire de lui quelqu'un de bien . J'avais tort il ne changerait jamais, il n'en était pas capable, il n'apprenait pas de ces erreurs. Moi par contre j'avais changé, j'étais devenue plus méfiante, j'avais quelque problème à faire confiance, ou à m'attacher, je me méfiais des autres. J'avais perdu cette foi en l'humanité que j'avais auparavant, j'avais du mal à voir le meilleur en chaque individu, j'étais aussi devenue plus froide, plus cynique. C'est simple parfois je me regardais dans le miroir et j'avais l'impression de devenir ma mère. Ma mère qui aurait pu interpréter une méchante de Disney sans grande difficulté. Je jugeais finalement que ça devait faire assez longtemps que je me terrais ici à fixer intensément des tampons...géniale. Je décidais donc de finalement reprendre mon chemin, après tout il était probablement allez ailleurs. Je continuais mon chemin jusqu'a ce que je rentre dans quelqu'un. C'était vraiment pas mon jour. Je relevai la tête pour m'excuser. Et merde c'était pas possible, j'avais du faire beaucoup de mal dans une vie antérieur pour avoir un karma aussi merdique. Devinez dans qui je venais de rentrer, Asher, si c'était pas merveilleux, parfois je détestais vraiment ma vie, parfois je me disais juste FML.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

When we meet again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]
» Frodon • It is useless to meet revenge with revenge: it will heal nothing.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Good Wife ::  :: RP-